Tshopo : laborieuse construction politico-administrative coloniale muée en bastion du nationalisme congolais

Titre Tshopo : laborieuse construction politico-administrative coloniale muée en bastion du nationalisme congolais
Type de publication Livre
Langue principale de la publication français
Année de publication 2021
Editeur scientifique Jean OMASOMBO Tshonda
Nom de la collection Monographies des provinces de la République démocratique du Congo
Numéro dans la collection 14
Nombre de pages 680
Éditeur Musée Royal de l'Afrique centrale
Ville Tervuren
Genre recueil d'études
Pays d'édition Belgique
ISBN 9789492669704
Résumé/Présentation "Avec ses 199 567 km², la province de la Tshopo est la plus vaste du pays. Aux confins du bassin du Congo et de la région des montagnes de l’est, c’est un espace de contacts de cultures et de peuples qui partage une frontière commune d’un périmètre de 3073 km avec huit autres provinces. Kisangani, son chef-lieu, occupe une position géographique centrale assurant le lien entre les anciens districts de l’Aruwimi (dont il hérite des territoires d’Opala, Basoko, Isangi et Yahuma) et de Stanleyville (les territoires de Bafwasende, Banalia et Ubundu) réunifiés en 1932. La ville se situe à la jonction des routes venant du nord-est du pays et constitue l’arrivée des voies des provinces voisines. Cette localisation explique l’intérêt de ce site à la fois pour les Arabo-Swahili, dont Tippo Tip était le chef et pour les lieutenants du roi Léopold II, menés par Stanley, qui lui donna son nom colonial de Stanleyville. La particularité de la Tshopo, qui est le résultat d’une situation locale liée à la géopolitique, au peuplement composite et à l’action des dominations étrangères, mua Stanleyville en bastion du nationalisme congolais à la décolonisation. Kisangani, un site hétéroclite déjà spécifique dans la Province-Orientale créée en 1913, se démarqua pour constituer un solide point d’attraction. [...]" (communiqué, 01.2021)
Référence complète Omasombo Tshonda, Jean (éd.). Tshopo : laborieuse construction politico-administrative coloniale muée en bastion du nationalisme congolais. Tervuren : Musée royal de l’Afrique centrale, coll. Monographies des provinces de la République démocratique du Congo, vol. 14, 2021, 680 p. - ISBN 978-9-4926-6970-4.