La Vie littéraire au Gabon : ses acteurs institutionnels, ses instances de médiation et de légitimation et ses enjeux

Fiche validée

Titre La Vie littéraire au Gabon : ses acteurs institutionnels, ses instances de médiation et de légitimation et ses enjeux
Type de publication Livre
Langue principale de la publication Français
Année de publication 2020
Auteur Hémery-Hervais SIMA ÉYI
Édition (1ère, 2e,…) 1
Nombre de pages 343
Éditeur Symphonia
Ville Libreville
Genre essai - étude
Pays d'édition Gabon
Titre court ou titre associé La Vie littéraire au Gabon
ISBN 9798692560049
Résumé/Présentation "Le point de départ de cet ouvrage est de (re) poser la question, « Qu’est-ce que la littérature ? ». Partant en effet de cette question, il ne s’agit pas de revisiter Jean-Paul Sartre et sa vision de la littérature en 1947, quand il publie sous ce titre une longue étude dans laquelle il analyse la position de l'écrivain engagé. Plutôt, nous voulons, au regard de l’évolution actuelle de la littérature, fédérer, voire croiser, différentes visions et différents regards posés sur celle-ci en choisissant une trajectoire qui part de Sartre à Nicole Fortin, en passant par la sociologie positive de Robert Escarpit, Roland Barthes, Jacques Dubois, Jérôme Meizoz et Alain Viala qui s’interroge en ces mots : « [Quelles] conditions sociales furent nécessaires pour que soit inventée la littérature ? ». Au-delà de cette longue parenthèse théorique sur la question « Qu’est-ce que la littérature ? », l’ambition de ce livre c’est d’envisager une analyse sociocritique de la vie littéraire au Gabon qui considère à la fois les acteurs institutionnels et les instances de médiation et de légitimation de cette littérature. La tendance sociocritique privilégiée ici est celle proche de la sociologie de la littérature qui intéresse Jacques Dubois, théoricien de l’institution de la littérature, et Nicole Fortin. Construite autour de cinq chapitres, cette étude sociocritique de la vie littéraire au Gabon souligne que l’institutionnalisation d’une littérature en Afrique subsaharienne francophone a bénéficié au départ d’un acteur institutionnel et politique. C’est cet acteur institutionnel et politique, en l’occurrence la France, qui va mettre au service des sujets écrivants des colonies son appareil institutionnel avec ses différents maillons, (maisons d’édition, prix littéraires, bourses, lectorat, critiques, etc.). L’étude aborde aussi les querelles et débats intellectuels autour de la notion de « littérature nationale » dans le contexte global africain subsaharien : Qu’est-ce qui peut fonder en réalité la nationalité littéraire en Afrique? L’étude montre que cette question intéresse à la fois les critiques africains et les critiques africanistes. L’analyse sociocritique envisagée ici révèle surtout l’importance des acteurs institutionnels de la vie littéraire au Gabon. L’institution universitaire, maillon de l’institution littéraire, se construit autour des instances telles la critique universitaire, les facultés, les instituts de recherche, les grandes écoles, les départements, les centres de recherche et laboratoires. L’institution scolaire, en tant que maillon de la chaîne institutionnelle, constitue, elle aussi, l’un des pôles majeurs et joue un rôle prépondérant dans la vie littéraire au Gabon. Cette institution scolaire ne prend sa place et ne joue son rôle véritable au Gabon qu’à travers des institutions telles, l’IPN (Institut Pédagogique National) et les politiques gouvernementales en matière de diffusion et de vulgarisation du livre (littéraire) gabonais." (Prière d'insérer)
Référence complète Sima-Eyi, Hémery Hervais. La Vie littéraire au Gabon : ses acteurs institutionnels, ses instances de médiation et de légitimation et ses enjeux. Libreville : Symphonia, 2020, 343 p.

Auteurs

Hémery-Hervais SIMA ÉYI

Biographie : Ph.D. de Littérature française à L'Université de Laval en 1997. Membre associé du Collège de sociocritique de Montréal (McGill University). A publié plusieurs articles sur la question sociocritique. Enseignant-chercheur à l'Université Omar Bongo de Libreville. Spécialiste des questions sociocritiques. Directeur du Centre d'études en littérature gabonaise et d'analyse du discours (Célig) - Université de Libreville.
Alias : Sima Éyi
Nationalité : Gabon