Le miroir de la raison : déconstruction des mythes, assomption de l’humain, nouvel imaginaire du corps et du social dans le théâtre de Michel de Ghelderode

Onomastique

Michel de Ghelderode

Géographique

Belgique

Thématique

littérature, théâtre

Disciplinaire

études littéraires

Fiche validée

Titre Le miroir de la raison : déconstruction des mythes, assomption de l’humain, nouvel imaginaire du corps et du social dans le théâtre de Michel de Ghelderode
Type de publication Article de périodique
Langue principale de la publication français
Date de publication 2020
Auteur Jean-de-Dieu ITSIEKI Putu Basey
Titre du périodique Études littéraires
Volume ou tome 49
N° de la livraison 2-3
Pages de ... à (pp. x-x) 93-114
Ville Montréal
Genre article scientifique
Pays d'édition Canada
DOI https://doi.org/10.7202/1071486ar
URL https://id.erudit.org/iderudit/1071486ar
Résumé/Présentation « Cette relecture de Michel de Ghelderode s’attache à montrer qu’au-delà des motifs de la crise identitaire et du masque, comme à travers les figures de l’angoisse et du tragique, son théâtre porte un projet éthique : servir d’antidote à la déliquescence sociale. Le miroir de la raison que le dramaturge guerrier de l’imaginaire a installé au coeur de son oeuvre lui permet d’analyser les passions profondes de l’humain et les coulisses du social. Ghelderode crée des situations critiques à la faveur desquelles les figures archétypiques mobilisées déconstruisent les représentations socioculturelles et cherchent les possibilités de transformation du réel – social et historique. Les stratégies (mises en abyme, jeux des doubles et contrepoints) exploitées par cette dramaturgie révèlent la vraie nature des mythes, construits sociaux à valeur d’usage, et l’imposture consistant à les ériger en instances de vérité. Les pièces soulignent la nécessité de replacer l’humain au centre de la vie, de lui restituer les rênes de son destin. Ghelderode a produit donc un théâtre de la responsabilité qui vise l’assomption de l’humain, la libération de l’imaginaire du corps et une nouvelle économie du social. »
Référence complète Itsieki Putu Basey, Jean de Dieu. Le miroir de la raison : déconstruction des mythes, assomption de l’humain, nouvel imaginaire du corps et du social dans le théâtre de Michel de Ghelderode. In : Études littéraires, vol. 49, n°-2-3, 2020, p.93-114.

Auteurs

Jean-de-Dieu ITSIEKI Putu Basey

Biographie : "Docteur (Ph. D .) en Études littéraires de l’Université Laval (Québec), Jean de Dieu Itsieki Putu Basey est Professeur associé à l’Institut Supérieur Pédagogique de la Gombe (Kinshasa, République Démocratique du Congo), où il enseigne les littératures francophones et la critique littéraire. Ses recherches portent sur les imaginaires des sociétés en mutation, l’identité, la mémoire historique et les médiations symboliques des romans issus des espaces francophones. En plus de nombreux articles scientifiques, il a publié De la mémoire de l’Histoire à la refonte des encyclopédies. Hubert Aquin, Henry Bauchau, Rachid Boudjedra, Driss Chraïbi et Ahmadou Kourouma (Peter Lang, 2017), Les Écailles de l’espérance (Le Pangolin, 2013), Petites prières pour apprivoiser la faim (Albatros, 2010), En attendant le fils de l’homme et autres nouvelles (Albatros, 2009)." (Francofonia, n°76, 2019)On lui doit aussi : De l'aube au crépuscule : Manuel de littérature et civilisation congolaises (co-auteur), et, sous le pseudonyme de Lunwama-lu-Nzambi, En attendant le Fils de l'homme et autres nouvelles, Petites prières pour apprivoiser la faim (poèmes). (Publications non retrouvées au 11.2019).
Alias : Lunwama-lu-Nzambi
Nationalité : Congo (République démocratique du -)