Le Mythe de la femme indigène, de Baudelaire au XXe siècle

image/jpeg thumbnail

Fiche validée

Titre Le Mythe de la femme indigène, de Baudelaire au XXe siècle
Type de publication Livre
Langue principale de la publication français
Année de publication 2019
Auteur Philippe ABELIN
Nombre de pages 240
Éditeur L'Harmattan
Ville Paris
Genre essai - étude
Pays d'édition France
ISBN 9782343160733
Résumé/Présentation "Baudelaire partira à vingt ans pour les îles ? île de France, île Bourbon. Le paradoxe alors est de venir s'installer à Paris, lorsque tout a pour soi la tristesse de certains Tableaux ou l'odeur du Spleen. Tout aussitôt Baudelaire prend une maîtresse : Jeanne Duval. Cinquante ans plus tard, Paul Gauguin s'enfuira à son tour de la mère patrie pour s'installer à Tahiti, puis aux îles Marquises. Mais pourquoi devrait-on aller dans les îles si on ne cherchait pas à les quitter ? Est-ce, Gauguin constate, parce que « ? les Tahitiens au contraire, heureux habitants de paradis ignorés de l'Océanie, ne connaissent de la vie que les douceurs. Pour eux, vivre, c'est chanter et aimer » ? / Mais quittons le mythe poétique de la femme indigène pour une vision « naturaliste ». Alors la femme indigène, celle des romans coloniaux, va apparaître au lecteur en femme anonyme ou interchangeable, femme objet de toute façon, mais aussi femme fatale. On y verra alors la femme indigène, dans ses relations avec l'homme blanc, jouer de ses faiblesses pour le corrompre. Et ce sera alors au mythe de jouer à l'égard de la société son rôle de soupape de sûreté." (site de l'éditeur, 11.2019)
Référence complète Abelin, Philippe. Le Mythe de la femme indigène, de Baudelaire au XXe siècle. Paris : L'Harmattan, 2019, 240 p. - ISBN : 978-2-343-16073-3.

Auteurs