Contribution de la musique congolaise à l'éducation et à la citoyenneté : pour une éthique du musicien

image/jpeg thumbnail

Fiche validée

Titre Contribution de la musique congolaise à l'éducation et à la citoyenneté : pour une éthique du musicien
Type de publication Livre
Langue principale de la publication français
Année de publication 2018
Auteur Martin Fortuné MUKENDJI Mbandakulu
Nombre de pages 146
Éditeur L'Harmattan
Ville Paris
Genre essai - étude
Pays d'édition France
ISBN 9782343157757
Résumé/Présentation "Partant d'un constat sur le comportement des musiciens congolais depuis quelques années, l'auteur se demande si la musique congolaise peut contribuer à l'éducation, mieux à l'éducation à la citoyenneté. C'est ainsi qu'il fait l'historique de la musique congolaise, de la traditionnelle à la moderne, tout en établissant des convergences et divergences entre la musique chrétienne et la musique profane. Il trouve que la musique a une noble mission bafouée ou banalisée par les musiciens congolais. Ainsi a-t-il initié une éthique du musicien." (site de l'éditeur; 11.2018)
Référence complète Mukendji Mbandakulu, Martin Fortuné. Contribution de la musique congolaise à l'éducation et à la citoyenneté : pour une éthique du musicien. Paris : L'Harmattan, 2018, 146 p., 21,5 cm - ISBN : 978-2-343-15775-7.

Auteurs

Martin Fortuné MUKENDJI Mbandakulu

Biographie : "Martin Fortuné Mukendji Mbandakulu est Secrétaire Général de l'AICA/R.D. Congo ; 1er Président du Comité National du FESPAM/RDC. Il enseigne les cours de Philosophie de l'art, des Questions spéciales d'esthétique, d'Histoire de l'art et d'architecture, d'éthique et déontologie et d'éducation à la citoyenneté." (Site de L'Harmattan, 11.2018)
Nationalité : Congo (République démocratique du -)