Perceptions de l'altérité dans Les sept solitudes de Lorsa Lopez de Sony Labou Tansi et dans Grenouille de Mo Yan

Titre Perceptions de l'altérité dans Les sept solitudes de Lorsa Lopez de Sony Labou Tansi et dans Grenouille de Mo Yan
Type de publication Article de périodique
Langue principale de la publication français
Date de publication 2017
09.2017
Auteur Charles Mensah Yaovi KOUMA
Pierre-Claver MONGUI
Titre du périodique Regalish : Revue gabonaise de littérature et sciences humaines
N° de la livraison 1
Pages de ... à (pp. x-x) 62-75
Éditeur Le Graal Édition
Ville Abidjan
Genre article scientifique
Pays d'édition Côte d'Ivoire
URL http://www.regalish.net/wpcontent/uploads/2017/04/ActColl_1_CharlesKOUMA.pdf
Résumé/Présentation "Choisissant comme corpus deux romans, en l'occurrence Les Sept solitudes de Lorsa Lopez du congolais Sony Labou Tansi et Grenouilles du Nobel de littérature chinois Mo Yan, nous nous interrogeons sur l'altérité en tant qu'opinion qu'on se fait de l'identité d'autrui. Nous démontrons, à partir de l'analyse des personnages, que les perceptions de l'altérité présupposent celles de l'identité de soi et induisent une éthique. Estina Bronzario et Wan le C?ur, les deux figures imposantes de notre corpus, ne construisent une altérité qu'en se reposant sur les bases d'une identité collective. La première s'identifie aux populations de Valancia, par opposition à celle de Nsanga-Norda, et la seconde à l'Etat communiste chinois de la révolution culturelle du président Mao, par opposition aux capitalistes et aux contempteurs des directives officielles du Parti. Nous retenons que l'autre est perçu comme le monstre physique ou moral : l'étranger capitaliste, le citoyen hors-la-loi et violent, le voisin aux coutumes barbares. Les personnages qui se donnent ces perceptions dévalorisantes de l'altérité ont une image méliorative d'eux-mêmes et, sans verser du sang pour ne pas trahir la dignité, apanage de leur identité, ils affichent envers autrui de la méfiance ou du mépris."
Référence complète Kouma, Charles Yaovi Mensah. Perceptions de l'altérité dans Les sept solitudes de Lorsa Lopez de Sony Labou Tansi et dans Grenouille de Mo Yan. In : Regalish : Revue gabonaise de littérature et sciences humaines, [Revue en ligne], Abidjan : Le Graal Édition, n°1 (Un autre regard sur l'Autre : littérature, philosophie et sciences humaines, dir., Mongui, Pierre-Claver), septembre 2017, 240 p. ; p. 62-75.

Auteurs

Charles Mensah Yaovi KOUMA

Nationalité : Gabon

Pierre-Claver MONGUI

Biographie : Maïtre de Conférences en Littérature française et francophone. Docteur de l'Université de Rouen / Haute Normandie. A soutenu une thèse de doctorat intitulée "Politique et religion dans Salammbô de Gustave Flaubert" (https://www.theses.fr/fr/2007ROUEL564) / Enseignant-chercheur au Département de Lettres Modernes de l'Université Omar Bongo de Libreville. Ses recherches portent sur les études flaubertiennes, les littératures d’expression française des XIXe et XXe siècles. Il s'intéresse notamment au rapport entre les auteurs français et l'Afrique avec les méthodes d’analyse génétique, ethnocritique et poétique. Actuellement [2019] il est directeur du Département de Lettres Modernes de l'UOB.
Nationalité : Gabon