Furu : rituel et oralité dans le mariage chez les Dioula de Darsalamy (Burkina Faso)

Géographique

Afrique de l'Ouest, Burkina Faso, Diuola, Darsalamy

Thématique

mariage, rituel, oralité

Disciplinaire

ethnographie

Fiche validée

Titre Furu : rituel et oralité dans le mariage chez les Dioula de Darsalamy (Burkina Faso)
Type de publication Chapitre de livre
Langue principale de la publication français
Année de publication 2019
Auteur Ignace SANGARÉ
Titre du livre Oralité, traditions et modernité en Afrique au XXIe siècle
Pages de ... à (pp. x-x) 225-250
Éditeur L'Harmattan, Presses universitaires de Lubumbashi
Ville Paris
Lubumbashi
Genre article scientifique
Pays d'édition France
République démocratique du Congo
Référence complète Sangaré, Ignace. « Furu : rituel et oralité dans le mariage chez les Dioula de Darsalamy (Burkina Faso) », in : Oralité, traditions et modernité en Afrique au XXIe siècle. Sous la direction de Maurice Amuri Mpala-Lutebele. Lubumbashi : Presses universitaires de Lubumbashi ; Paris : L'Harmattan, coll. Comptes rendus, 2019, 582 p. ; p.225-250.

Auteurs

Ignace SANGARÉ

Biographie : "Né en 1978 à Toussiana (Burkina Faso), il est enseignant-chercheur au Département de Lettres Modernes, Université Ouaga1 Pr Joseph Ki ZERBO. Après le Petit séminaire de Nasso, son parcours se poursuit à l’Université de Ouagadougou au Département de Lettres. Spécialiste de littérature orale, ses recherches portent sur la relation traditions orales et radio en DEA et, pour la thèse de doctorat, sur la problématique cinéma burkinabè et traditions orales. Auteur d’un article sur l’esthétique théâtrale dans La colère des dieux de Idrissa Ouedraogo. Membre du CRELLAS (Centre de Recherche et d’Etude en Langues, Littératures et Arts du Sahel) ; membre du Laboratoire Discours et Pratique Artistique (LADIPA) ; membre de la Cellule d’Etude et de recherche en Tradition orale (CERTO). Il dirigea le club universitaire de la francophonie et il coordonne actuellement le Réseau Universitaire Francophonie et Développement Durable. Il est par ailleurs membre de l’Association des critiques de cinéma (ASCRIC)." (Amuri, Oralité, 2019)