Deux témoins de la reprise de 1908 : Émile Vandervelde et Fred. Vanderlinden

Titre Deux témoins de la reprise de 1908 : Émile Vandervelde et Fred. Vanderlinden
Type de publication Chapitre de livre
Langue principale de la publication français
Année de publication 1953
Auteur Joseph-Marie JADOT
Titre du livre Le Noir congolais vu par nos écrivains coloniaux
Pages de ... à (pp. x-x) 49-54
Éditeur Institut Royal Colonial Belge (IRCB)
Ville Bruxelles
Genre article scientifique
Pays d'édition Belgique
Référence complète Jadot (Joseph-Marie), "Deux témoins de la reprise de 1908 : Émile Vandervelde et Fred. Vanderlinden", in : Le Noir congolais vu par nos écrivains coloniaux. Bruxelles : Institut Royal Colonial Belge (IRCB), Section des Sciences morales et politiques, Mémoires, coll. in-8° Tome XXXI-2, 1953, pp.49-54.

Auteurs

Joseph-Marie JADOT

Biographie : Né le 29 octobre 1886. Arrive au Congo en décembre 1910 comme juge suppléant à Matadi. Nommé Substitut du Procureur du Roi en 1914, il exercera cette fonction à Lusambo et Coquilhatville. Mobilisé au titre civil, il est Président du Tribunal de 1ère instance à Léopoldville durant la guerre 14-18. A nouveau Procureur à Coquilhatville en 1919, ensuite Président du Tribunal à Buta, et enfin Conseiller à la Cour d'Appel de Léopoldville en 1930. Retraité en 1932, s'inscrit comme avocat stagiaire au Barreau de Bruxelles. A partir du 10 janvier 1935, est nommé Juge au Tribunal de 1ère instance de Tournai. En Belgique, il présidera également l'Association et sera membre de la COPAMI. Il sera "mis à la retraite" en octobre 1956. Magistrat de terrain ayant exercé toutes les fonctions judiciaires, Joseph-Marie est aussi écrivain, surtout nouvelliste, essayiste et critique littéraire, mélomane et passionné par les arts "populaires" congolais.
Nationalité : Belgique