Les identités postcoloniales dans le roman francophone : essai d'une poétique de la relation dans l'oeuvre romanesque de Bessora

Onomastique

Bessora

Géographique

Afrique centrale, Gabon

Thématique

littérature, roman

Disciplinaire

études littéraires

Fiche validée

Titre Les identités postcoloniales dans le roman francophone : essai d'une poétique de la relation dans l'oeuvre romanesque de Bessora
Type de publication Thèse et mémoire
Langue principale de la publication français
Année de soutenance 2015
Auteur Fridrun Rinner
Rostan Mickael Engonga Ella
Université Université Aix-Marseille
Ville Aix-Marseille
Genre essai - étude
Pays de soutenance France
Localisation MARSEILLE - AIX-MARSEILLE BIB. ÉLECTRONIQUE
Résumé/Présentation "Autour des années 1930, Léopold Sédar Senghor, Aimé Césaire, Léon Gontran Damas et les autres lancent le mouvement de la Négritude. Leur lutte s'oriente vers une convocation poétique et une réappropriation de l'Afrique. En effet, après la prise en compte des valeurs africaines et leur mise en pratique, il faut donc penser et écrire à la manière africaine. Les créations littéraires issues de ce mouvement littéraire étaient donc essentiellement orientées vers l'Afrique, vers cet espace topographique connu et fixe. Dans cette revendication légitime, l'identité du sujet nègre est à rechercher en Afrique, la Négritude participe donc à une sorte de « fixité identitaire ». Les années 1990 voient l'émergence d'une nouvelle génération d'écrivains africains francophones qui, pour la plupart, vivent et mènent leurs activités littéraires en Europe (Bessora, Alain Mabanckou, Kossi Efoui, Calixte Béyala, etc.). Cette quatrième génération d'écrivains africains francophones lutte contre une sorte « d'assignation à résidence » et revendiquent une littérature ouverte sur le monde. À ce sujet, Bessora, comme beaucoup d'autres écrivains de sa génération, évolue en marge d'un espace géographique fermé, elle assume son appartenance à un monde qui abolit les frontières géographiques, esthétiques et même genrologiques. Bien qu'assumant ses origines africaines, Bessora coupe tout lien avec son espace géographique pour inventer et conquérir de nouveaux territoires. Dès lors, Bessora n?écrit plus l'Afrique dans une posture figée et afro-centrée, mais elle invite plutôt à la réalisation du « Tout-Monde » glissantien." (Sudoc, 07.2017)
Référence complète Engonga Ella, Rostan Mickael. Les identités postcoloniales dans le roman francophone : essai d'une poétique de la relation dans l'oeuvre romanesque de Bessora. Thèse de doctorat. Université Aix-Marseille. Sous la direction de Fridrun Rinner. Jury : Isabelle Chol (Université de Pau), Jacques Chevrier (Paris 4), Bernard Mouralis (Université Cergy-Pontoise), Papa Samba Diop Samba (Université Paris 12), Cristel Pinconnat (Aix-Marseille Université), Fridrun Rinner (Aix-Marseille Université), Soutenance : 12 octobre 2015.

Auteurs